Vous êtes ici

18/12/2019

Prévenir les intoxications des animaux de compagnie

Ce sont les chiens puis les chats et les chevaux qui sont le plus souvent victimes d’intoxications. Votre animal de compagnie peut s’empoisonner de plusieurs façons. Quels sont les produits ou plantes qui peuvent intoxiquer votre compagnon ? Quels sont les symptômes ? Comment réagir ? Nos réponses.

Les causes d’intoxications et leurs symptômes

Plantes : Lys, Arum, Ficus, Poinsettia ,… ingérées ou mâchonnées, tiges, fleurs ou feuilles peuvent empoisonner les reins des chats et provoquer des troubles digestifs chez les chiens et petits mammifères.

Cannabis : les animaux s’intoxiquent en mangeant des boulettes, de la résine, des mégots qui traînent par terre ou sur la table. Ils deviennent subitement amorphes, ont des troubles de l’équilibre et les pupilles dilatées.

Cigarettes (entières, mégots, patchs, électrique…) : le tabac et la nicotine sont toxiques s’ils sont ingérés en grande quantité.

Alcool : l’éthanol contenu dans les boissons alcoolisées, les peintures, le vernis, le parfum, certains médicaments, certains thermomètres et antigels, la pâte crue dont la levure produit de l’alcool en fermentant, entraînent léthargie, hypothermie, difficultés à respirer et abdomen distendu à cause d’une surproduction de gaz.

Médicaments (paracétamol, aspirine, ibuprofène et anxiolytiques/anti-dépresseurs) : les chats y sont très sensibles même à petites doses. Ils provoquent des troubles nerveux, rénaux et digestifs.

  • Un comprimé de 500mg de paracétamol est hautement toxique pour un chat ou un petit chien. La dose toxique chez le chat peut être évaluée à 50mg/kg/j et 200mg/kg voire 100mg/kg pour le chien. Les symptômes connus sont la cyanose des muqueuses buccales, l’œdème facial puis du cou puis des membres, l’abattement marqué. Plus précisément, les symptômes pour le chat sont une respiration très rapide, l’hypothermie, la diarrhée, les convulsions, pouvant aller jusqu’au coma et à la mort, et pour le chien, des vomissements, des traces de sang dans les vomissements et selles, la jaunisse.
  • L’aspirine chez le chat, dès 50mg/kg est toxique. Les symptômes sont les suivants : anorexie, hyperthermie, hyper réflexivité, apathie, convulsion, coma, vomissement, diarrhée…
  • Les anxiolytiques et anti-dépresseurs rendent les animaux peu alertes, ils ont du mal à se mouvoir et garder l’équilibre. Les symptômes restent bénins et réversibles si les animaux sont pris en charge à temps.

Détergents et lessive provoquent des lésions par irritation.

Focus sur l’eau de javel 

Beaucoup d’animaux de compagnie s’intoxiquent à l’eau de javel : en buvant dans le seau où a été versée la javel ou en mâchonnant le berlingot ou la bouteille de javel.
Les symptômes sont vomissements, tremblements, convulsions, urines rosées, diarrhées, prostration, abattement…

Conseils : il faut s’assurer de ne pas laisser la bouteille/pastilles/berlingots à portée des animaux (ET enfants !), ni laisser un seau rempli d’eau de javel.

Attention, les chats sont particulièrement attirés par l’eau de javel car elle contient de l’ammoniaque qui rappelle l’odeur des urinoirs. Le chat va donc vouloir marquer son territoire à l’endroit nettoyé. Mettre quelques gouttes au fond de sa litière l’attirera pour faire ses besoins au bon endroit !

Solvants domestiques : white spirit, acétone, dissolvants, essence de térébenthine provoquent irritation des yeux, troubles respiratoires et nerveux.

Les antiparasitaires sont très utilisés pour les colliers antipuces. En cas de surdosage ou d’ingestion, ils peuvent être toxiques pour le système nerveux. Les symptômes sont la sur-salivation, des troubles digestifs et respiratoires, des contractions musculaires, des troubles de la démarche, une paralysie, de l’hyper excitation, des crises convulsives.

Il existe aussi des aliments que nous mangeons tous les jours qui peuvent être toxiques pour votre animal de compagnie. Rendez-vous ici pour en savoir plus.

Réagir en cas d’intoxication

Si vous voyez votre animal ingérer un de ces produits, même s’il n’a pas de symptôme, il faut tout de même l’emmener d’urgence chez votre vétérinaire ou dans un centre antipoison. La meilleure prévention reste évidemment de le tenir éloigné de tous ce qui pourrait le rendre malade.

Les gestes de premiers secours 

  • Analyser le produit que votre animal a mangé et dans quelles quantités
  • Observer s’il a déjà déclaré des symptômes
  • Le garder proche de soi et le surveiller
  • Appeler votre vétérinaire ou un centre antipoison
  • Ne rien lui donner sans en avoir parlé avec votre vétérinaire.
L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...