Vous êtes ici

12/10/2021

Etude : les Français face aux risques naturels

A l’occasion de la « Journée internationale pour la réduction des risques de catastrophe » organisée le 13 octobre par l’ONU, nous avons réalisé, avec Harris Interactive, une étude exclusive auprès des Français (échantillon représentatif de 2 999 personnes âgées de 18 ans et plus) pour mieux appréhender leur perception et leur anticipation des risques naturels. En voici les principaux résultats.

Une prise de conscience à géométrie variable 

93 % des Français ont le sentiment que les risques naturels sont importants dans le monde, 79 % au niveau national, 54 % au régional contre 44 % seulement pour leur zone d’habitation. La perception des risques diminue donc lorsqu’il s’agit de considérer son environnement immédiat. Toutefois, les jeunes (59 %) et les habitants des régions PACA (76 %) et Occitanie (62 %) ont davantage le sentiment que l’échelon proche (région, zone d’habitation) est concerné par des risques naturels importants.

 

Pour une large majorité des Français, les risques naturels vont s’accentuer, et ce, quelle que soit l’échelle géographique : au niveau mondial (93 %) comme dans leur zone d’habitation (83 %). Mais ils sont beaucoup plus inquiets de leur impact dans le monde (74 % fortement inquiets) que pour leur région d’habitation (42 % fortement inquiets), qu’ils vivent et pratiquent au quotidien et pour laquelle les risques sont perçus comme moins nombreux aujourd’hui.

 

Concernant leur zone d’habitation, près de 70 % des Français estiment hautement probable qu’elle soit concernée par des canicules ou des orages importants dans les prochaines années, 51 % par des vagues de froid et 42 % par des inondations.

Un sentiment d’information présent, mais perfectible

Si 63 % des Français se déclarent plutôt bien informés sur les risques naturels en général, ils le sont moins sur les risques près de chez eux (53 %). Point rassurant, ce sentiment d’information s’établit à un niveau plus élevé chez certains Français comme, par exemple, les personnes résidant dans la région PACA (65 %), par exemple.

 

 

Il existe cependant des déficits de connaissance concernant les obligations personnelles ou encore les dispositifs préventifs. Ainsi :

  • 61 % des Français se sentent mal informés sur les dispositifs disponibles pour se protéger ou protéger son logement en cas de risques naturels (par exemple, dispositifs anti-inondations, vêtements de protection, etc.) ;
  • 52 % sur les assurances qui couvrent les biens et les personnes en cas de risques naturels ;
  • 47 % sur les obligations personnelles pour réduire les risques naturels (par exemple l’OLD, obligation légale de débroussaillement).

 

Une préparation insuffisante face aux risques

La préparation personnelle des Français à affronter les risques naturels est relativement faible. Ainsi :

  • seuls 44 % se sont informés sur les risques naturels pouvant exister dans leur zone d’habitation (auprès de leur mairie par exemple) ;
  • 43 % ont déjà discuté au sein de leur foyer des gestes à adopter en cas de risques naturels ;
  • 38 % se sont préparés à faire face à ces risques (se renseigner sur les gestes à adopter, achat de provisions, de vêtements de protection, etc.)
  • 30 % ont effectué des aménagements dans leur logement (dispositif pour prévenir les inondations, renforcement des fondations, création d’une zone de refuge, etc).

 

De plus, quand un risque naturel survient, les Français ont un niveau de connaissance inégal quant à l’attitude à adopter. Ainsi, 80 % des Français disent qu’ils sauraient quoi faire lors d’une canicule, 73 % lors d’une vague de froid et 69 % face à un orage. Mais ils se retrouvent démunis face à d’autres risques : 45 % ne sauraient pas réagir en cas d’inondation, 53 % en cas de feu de forêt, 56 % en cas de tempête ou 73 % en cas de submersion marine.

 

Autre point de vigilance : les réactions spontanées des Français entraînent des comportements inadaptés. Ainsi, sans demande des autorités, 72 % des parents iraient quand même chercher leurs enfants à l’école si leur zone d’habitation subissait de fortes pluies pouvant entraîner des crues et inondations. De même, 63 % rassembleraient tous les membres de leur foyer chez eux, même si cela implique de se déplacer. Enfin, 36 % des Français resteraient à tout prix à leur domicile en cas d’incendie de forêt et 57 % en cas de tempête ou de cyclone alors que l’évacuation est bien souvent indispensable.

 

Télécharger les infographies

 

44 % seulement des Français se sont informés sur les risques naturels pouvant exister dans leur zone d’habitation. Pour les inciter à mieux s’informer, développer leur culture du risque naturel et éviter le pire face à une inondation, un incendie de forêt, une tempête ou un cyclone, nous avons créé, en partenariat avec la Mission Risques Naturels, infographies et quiz…à découvrir ici.

L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...