Vous êtes ici

04/11/2020

Prévenir la chute accidentelle des enfants à la maison

Près de 40% des Accidents de la vie courante surviennent chez les moins de 15 ans : la chute est l’accident le plus fréquent (55%), en particulier chez les enfants de moins de 1 an. Souvent bénignes, les chutes peuvent aussi parfois avoir de graves conséquences, notamment chez les bébés. Détection et prévention des risques d’accident sont essentielles !

Dans les escaliers

Dès que l’enfant commence à se déplacer à quatre pattes, les escaliers constituent un réel danger de chute. La meilleure prévention consiste à installer des barrières de sécurité en haut et en bas des escaliers, jusqu’à ce que l’enfant sache les emprunter seul en toute sécurité.

Il est ainsi important d’apprendre à l’enfant à monter et à descendre les marches dès son plus jeune âge : à quatre pattes, sur les fesses, puis debout en tenant sa main ou en se tenant à la rampe.

Les fenêtres

Dès 18 mois, le risque de défenestration est élevé. Il est donc primordial d’adopter quelques réflexes :

  • Ne jamais laisser seul un enfant dans une pièce avec une fenêtre ouverte.
  • Ne jamais placer sous une fenêtre un meuble que l’enfant pourrait escalader.
  • Installer des systèmes de sécurité pour bloquer l’ouverture des fenêtres.

Dans la cuisine

Les cuisines ont souvent un sol en carrelage pour faciliter son nettoyage. Or, la présence d’huile par terre projetée lors de la cuisson, ou l’humidité du sol après avoir passé la serpillière, rendent la surface plus glissante, pouvant provoquer des glissades et des chutes.

S'il faut éviter de courir dans la maison, c'est particulièrement vrai dans la cuisine. Chausser l'enfant avec des chaussons ou des chaussettes antidérapantes est une bonne astuce pour prévenir tout risque de chute.

Veiller à toujours refermer rapidement après usage la porte du lave-vaisselle, un enfant (ou même un adulte !) qui court ou trébuche pourrait s'empaler ou se blesser très gravement en tombant sur une porte de lave-vaisselle ouverte. Et rangez toujours les couteaux et les fourchettes pointes en bas !

La chaise haute

Les chaises hautes sont chaque année à l’origine du plus fort taux d’hospitalisation pour chute chez les bébés qui tombent en général la tête la première.

Comme dans la poussette ou le transat, l’enfant doit être bien attaché dans sa chaise haute. Pour minimiser les risques de chutes :

  • Utiliser une chaise haute conforme aux normes européennes ou françaises en vigueur.
  • Toujours attacher l'enfant et privilégier un système d’attache à 5 points, avec sangle à l’entrejambe.
  • Vérifier la bonne stabilité de la chaise haute et opter pour un modèle large.
  • Ne jamais mettre la chaise haute près d’un meuble ou d’un mur pour éviter que l’enfant bascule en arrière en prenant appui avec ses jambes.
  • Ne jamais laisser l’enfant seul sur sa chaise haute.
  • Il est nécessaire aussi d’apprendre à l’enfant que la chaise haute est réservée aux repas, en l’installant uniquement au moment de manger et en l’empêchant de se tenir debout ou de grimper sur l’assise.

Pour en savoir plus sur les risques liés aux chaises hautes.

Dans la salle de bains

Le carrelage équipe la grande majorité des salles de bain. Or, une fois mouillé, à la sortie de la douche par exemple, ce revêtement peut devenir très glissant et provoquer des chutes. Par prudence, il est conseillé de mettre un tapis antidérapant à la sortie du bain ou de la douche.

Il est aussi recommandé de poser un revêtement antidérapant au fond de la baignoire ou de la douche pour éviter toute glissade.

La table à langer

Dès les 3 mois du bébé, la chute de la table à langer est un accident domestique fréquent, souvent lié à une brève absence de surveillance. Pour éviter les risques de chute :

  • Ne jamais laisser son enfant seul et sans surveillance sur la table à langer.
  • Mettre tout le matériel nécessaire à portée de main (couches, vêtements…).
  • Installer le bébé face à soi et toujours garder une main sur lui.

Dans le jardin

Attention aux jeux sur lesquels les enfants peuvent monter : balançoire, toboggan… : toujours les surveiller et les accompagner quand ils y jouent, les rendre inaccessibles si ce n'est pas possible de les surveiller (remonter l’assise de la balançoire, bloquer l’accès au toboggan). Placer des tapis sous les éléments de jeu pour amortir en cas de chute. Tous les équipements doivent être scellés au sol, aux normes françaises ou européennes en vigueur, et adaptés à l'âge des enfants.

Couper les branches basses des arbres pour ne pas que les enfants y grimpent et tombent.

Ranger les outils de jardinage (tuyau d'arrosage, râteau, pelle, sécateur…) : les enfants peuvent chuter dessus ou à cause d’eux. Les ranger soigneusement dans le garage (porte fermée) ou dans la cave.

Prévoir un éclairage suffisant à l'extérieur.

 

2020.11 Infographie prevenir chute enfants maison

2020.11 Infographie prevenir chute enfants maison

 

Les gestes de premiers secours en cas de chute

Une chute est vite arrivée. Souvent sans conséquence, ces accidents peuvent entraîner de simples éraflures, mais dans certains cas les traumatismes et les contusions sont plus importants.

En cas de plaie légère suite à une chute de l’enfant

  • Comprimer la plaie plus de trois minutes pour stopper le saignement.
  • La désinfecter.
  • Mettre un pansement stérile.

Si la plaie est profonde et que les saignements persistent, contacter les urgences : le SAMU en composant le 15.

En cas de choc violent sans perte de connaissance

Il est vital de surveiller son enfant suite à un choc violent. Certains signes d'alerte peuvent apparaître dans les heures qui suivent :

  • Vomissements.
  • Apathie.
  • Saignement de l’oreille.
  • Réaction de gêne face à la lumière.

Contacter les secours d’urgence ou se rendre aux urgences pour des examens de contrôle.

En cas de choc violent avec perte de conscience

  • Mettre l’enfant en position latérale de sécurité : allongé sur le côté, la jambe supérieure fléchie, le bras supérieur fléchi avec la main sous la tête, la bouche tournée vers le bas
  • Appeler immédiatement le SAMU en composant le 15

Prenez connaissance de nos articles relatifs aux premiers secours

Sources

Santé Publique France
Étude Santé Publique France de 2009 sur les données EPAC de 2002 à 2003 chez les enfants de moins de 15 ans. 32 120 accidents d’enfants de moins de 15 ans ont été recensés.

L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...