Vous êtes ici

22/10/2019

Adapter sa conduite par temps de brouillard

Si la brume n’est pas la 1ère cause d’accidents mortels (2%), les accidents imputables au brouillard sont pourtant 2 fois plus graves que la moyenne. Nos conseils de conduite par temps de brouillard !

Le brouillard modifie l'appréciation des distances et perturbe les repères

Trois types d'effets d'optique induits par le brouillard

  • L’extinction, c'est-à-dire la disparition visuelle de l'obstacle.
  • L’effet de halo qui entoure notamment les sources lumineuses.
  • L’effet de voile qui atténue la netteté de l'obstacle en le rendant flou. Selon l'effet, les obstacles ne seront pas perçus de la même manière. Certains restent visibles alors que d'autres pas.

S'informer sur les conditions de circulation routière
Avant de prendre la route, il est important de se renseigner :

L’effet d’aspirateur lié à la conduite dans le brouillard

Pour ne pas perdre de vue les feux arrière du véhicule devant soi, le conducteur a tendance à augmenter sa vitesse. Dans le même temps, l’automobiliste qui voit le véhicule se rapprocher de lui par l’arrière a tendance à accélérer de peur d’être heurté. C’est ainsi, qu’au lieu de ralentir, la vitesse des véhicules augmente. C’est l’effet d’aspirateur qui, associé à des distances de sécurité non respectées, peut provoquer des accidents graves.

Le brouillard givrant

Il s’agit d’un brouillard composé de gouttelettes d’eau surfondue (eau pure à l’état liquide malgré une température légèrement inférieure à 0°) qui gèlent au moindre contact. Les brouillards givrants peuvent entraîner des dépôts importants sur la chaussée et rendent les conditions de circulation extrêmement difficiles.

Les bons réflexes de conduite par temps de brouillard

Réduire sa vitesse et respecter les distances de sécurité

Si le brouillard réduit la visibilité à moins de 50 m, la vitesse maximale autorisée est de 50 km/h, y compris sur autoroute. Si malgré la brume, la visibilité est supérieure à 50 m, il est toutefois recommandé de réduire sa vitesse et de respecter les distances de sécurité pour éviter l'effet d'aspirateur.

Le Code de la route fixe une règle claire : l’intervalle de sécurité minimum à ménager entre soi et le véhicule qui précède est la distance parcourue en 2 secondes.
Pour vérifier la bonne distance de sécurité, prendre un point de repère visuel sur le bord de la route (arbre, panneau de signalisation…). Une fois que le véhicule devant soi est passé à sa hauteur, compter 2 secondes. Si son véhicule passe ce repère avant ce délai, la distance est trop courte.

L’utilisation de ses feux en cas de brouillard

  • Utiliser ses feux de brouillard avant et arrière, en plus des feux de croisement.
    Les nettoyer tous les 100 km.
  • Ne pas allumer les feux de route, ayant pour conséquence de créer un "mur blanc" devant soi.
  • Les feux de brouillard arrière ne doivent être allumés qu'en cas de brouillard ou de neige. Sous la pluie, ils éblouissent les usagers derrière soi.
    Ne pas oublier de les éteindre une fois sorti du brouillard !

4 conseils pour réduire les risques d’accident par temps de brouillard

  1. Redoubler de vigilance dans les zones à risque : marécages, plans d'eau ou rivières, zones forestières et vallées...
  2. Rouler sur la file de droite et ne pas effectuer de dépassement : le brouillard masque les obstacles et supprime l'appréciation des distances.
  3. Respecter les consignes affichées sur les panneaux d'autoroute et être attentif aux flashes clignotants indiquant la présence de brouillard dense.
  4. Aux intersections, ouvrir sa vitre afin de mieux percevoir les véhicules qui arrivent : si le brouillard empêche de les voir, il est peut-être possible de les entendre.
L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...