Vous êtes ici

01/06/2017

Prévenir les dangers du soleil

Le soleil, il en faut, mais sans se brûler ! On en a tous besoin pour fabriquer notre vitamine D, remettre nos pendules biologiques à l’heure et regonfler notre moral… Mais les ultraviolets (UV) sont responsables non seulement de coups de soleil, mais aussi du vieillissement accéléré de la peau et de cancers cutanés, dont le redoutable mélanome.

Au soleil : qu’est-ce qu’on risque exactement ?

Aujourd’hui : un coup de soleil (ou brûlure).
Demain : comme on a tous un « capital soleil » qui s’épuise avec le temps - capital d’autant plus faible que l’on a la peau claire - on risque un cancer de la peau lorsque ce capital est épuisé, des années plus tard.
Après-demain : des problèmes oculaires comme une cataracte et peut-être une dégénérescence maculaire liée à l’âge, 1ère cause de cécité des personnes âgées. Tout le monde est concerné, mais les risques encourus sont encore plus importants pour les moins de 12 ans car ce sont principalement les brûlures occasionnées durant l’enfance qui provoqueraient, des années plus tard, un mélanome, le plus redoutable des cancers de la peau.

Comment se protéger du soleil ?

Pour protéger ma peau

Pour profiter des bienfaits du soleil et de ses bienfaits seulement, la prévention passe par une exposition progressive en dehors des heures les plus chaudes (entre midi et 16h en été), des vêtements et un chapeau protecteur et l’application d’une crème solaire d’un indice de protection supérieur à 30 toutes les 2 heures, sur les endroits dénudés.

Pour protéger mes yeux

Nos yeux aussi ont besoin de protection solaire et donc de lunettes de catégorie 3 (voire 4 dans les glaciers ou sous les tropiques).
Attention ! Les lentilles, mêmes dotées d’un filtre anti UV, n’assurent pas une protection solaire suffisante car leur surface ne couvre pas l’œil en globalité.

Sachez déjouer les pièges du soleil

Sous un parasol, sous des nuages ou dans l’eau

Voilà qui n'a jamais empêché un coup de soleil car rien n’arrête les ultraviolets - pas même les nuages - et l’eau ou le sable réfléchissent les rayons. De plus, on peut « brûler » sans rien ressentir sur le coup.

Sur l’herbe

La dermite des prés est due au contact de la peau avec certaines herbes qui libèrent une substance activée par les ultraviolets. Dans les 24 à 48 heures qui suivent, une éruption de vésicules rouges apparaît. Une dermite des prés finit par guérir toute seule en quelques jours, mais comme c’est douloureux, une crème corticoïde (sur prescription) accélère la guérison.

Au quotidien

Certains cosmétiques et médicaments (comme les antibiotiques, anti-inflammatoires, anti acnéiques et antihypertenseurs, par exemple), sous l’action des ultraviolets, peuvent provoquer une réaction de photosensibilisation à l’origine d’un violent coup de soleil ou d’une éruption de boutons.
À soigner avec une crème spéciale brûlure et l’interdiction absolue de s’exposer jusqu’à guérison complète.

Sous les tropiques

Les ultraviolets y sont encore plus agressifs : sans protection, une peau sensible a droit à un coup de soleil en moins de 10 minutes et à une brûlure grave en moins d’une demi-heure.
Il faut donc redoubler de vigilance : pas d’exposition de 11 à 16 heures. Chapeau, lunettes, vêtements et crème à renouveler toutes les heures...

Ce coup de soleil, mérite-t-il un avis médical en urgence ?

Oui si :

  • l'état général se détériore (hébétude, malaise, évanouissement, par exemple) ;
  • une fièvre ou des maux de tête intenses se déclarent ;
  • des bulles de grande dimension se forment ou si des cloques crevées s’infectent ;
  • les douleurs dans les zones brûlées deviennent trop vives.

Non, si le coup de soleil est modéré. Dans ce cas, prenez une douche ou un bain froid pour rafraîchir la peau pendant une quinzaine de minutes. Buvez suffisamment pour lutter contre la déshydratation et prenez un médicament antalgique en cas de fortes douleurs.

L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...