Vous êtes ici

03/09/2020

Aller à l’école à pied : 10 conseils pour éduquer l’enfant à la sécurité routière

Les parents ont un rôle primordial à jouer dans l’éducation routière des enfants. Chaque déplacement est l’occasion de les sensibiliser aux bonnes pratiques. Nos conseils pour la sécurité des enfants !

En 2017, lors des trajets scolaires et périscolaires, 79% des parents ont déclaré avoir eu au moins un comportement imprudent dans la rue en présence de leur enfant. Si 90% des enfants ont déjà identifié un comportement à risque chez leurs parents, la transmission des bons gestes est primordiale et se fait par l'exemple. 45% des enfants dont le parent a déjà traversé en dehors des passages protégés pensent qu'il leur arrivera de le faire en présence de leur enfant.

10 conseils pour aller à l’école à pied en toute sécurité avec son enfant

  1. Partir suffisamment à l’avance pour ne pas se presser. La peur d’être en retard peut générer chez l’enfant des comportements imprévisibles : lâcher brusquement la main de l’adulte, se mettre à courir subitement, traverser sans regarder…
  2. Lorsqu’un enfant est tout petit, suivre deux règles :
    donner la main en toute circonstance (il doit la réclamer)
    marcher du côté des maisons, jamais au bord du trottoir
    Lui expliquer pourquoi il faut respecter ces règles de sécurité routière et s’assurer de sa compréhension.
  3. Signaler les lieux qui, même en marchant sur le trottoir, présentent un potentiel danger, notamment ceux où des véhicules traversent le trottoir : sorties et entrées de garage, parkings...
  4. Lui faire découvrir les dangers liés aux saisons : chaussée glissante (pluie, neige), mauvaise visibilité (brouillard)… Et notamment au changement d‘heure en hiver, période à laquelle l’accidentalité piéton est accrue par la baisse de visibilité
  5. Profiter d’une rue calme pour lui apprendre à traverser la rue :
    - Choisir un endroit où les véhicules et vous-mêmes êtes visibles de loin des deux côtés.
    - S’arrêter avant la bordure du trottoir, pas trop près de la chaussée.
    - Regarder d’abord à gauche (côté où arrivent d’abord les voitures) en tournant la tête, puis à droite et encore à gauche.
    - Ne traverser que si les voitures sont très loin (lui expliquer les notions "loin" et "près") ou si elles sont arrêtées à des feux tricolores.
    - Traverser sans courir (risque de chute) et sans revenir en arrière pour ne pas surprendre les automobilistes qui ne s’attendent jamais à voir un piéton reculer.
  6. En cas de voitures en stationnement, lui montrer qu’il faut descendre sur la chaussée et s’avancer jusqu’à la limite des voitures en stationnement pour bien voir et être vu des automobilistes, avant de traverser.
  7. Profiter d’événements particuliers (travaux sur le trottoir, véhicule en stationnement sur le trottoir) pour lui démontrer que même sur un trajet bien connu, il peut y avoir de l’imprévu.
  8. Lui faire observer en permanence son environnement et les comportements des autres usagers (piétons, automobilistes, cyclistes). Lui demander son avis sur ce que ces usagers devraient faire pour leur sécurité sur la route. Lui apprendre à être critique par rapport à la circulation pour détecter les comportements les plus adaptés à chaque situation.
  9. Dès son entrée à l’école primaire, lui donner de plus en plus d’autonomie.
    Par exemple, le laisser marcher à côté de vous sans lui tenir la main, puis seul devant vous ou accompagné d’un camarade. Progressivement, lui faire participer aux prises de décision sur le trajet… jusqu’à ce qu’il fasse tout le trajet en vous guidant. Rester toutefois vigilant : un enfant sait que vous êtes là et pense que rien ne peut lui arriver.
  10. Pour imposer des règles de sécurité routière à un enfant, il est indispensable de les respecter soi-même : l’enfant apprend d’abord par imitation

A partir de quel âge peut-on laisser un enfant aller seul à pied à l’école ?

Avant 7 ans, il est impensable de laisser un enfant seul dans la rue. Il n’a pas les capacités pour assurer seul sa sécurité : il perçoit mal les distances et les vitesses, a des difficultés à reconnaître et à localiser les sons, sa petite taille le rend peu visible et réduit son panorama visuel.

A partir de 7-8 ans, l’enfant peut commencer à aller seul à l’école, à deux conditions :

  • Le trajet doit être court et simple : traversées de chaussée peu nombreuses. Attention, le plus court n’est pas forcément le plus sûr !
  • L’enfant doit avoir appris à maîtriser le trajet selon nos dix conseils : découverte des dangers de l’itinéraire, comportements les plus sûrs dans chaque situation… jusqu’à être capable de vous guider sans aide et sans erreur à l’école.

A certains stades de la vie d’un enfant, son comportement est plus « difficile », mettant sa sécurité routière plus en danger. Il est primordial de l’accompagner de nouveau en trouvant un prétexte à cet accompagnement.

 

Retrouvez toutes les informations sur "Mon enfant est-il bien protégé ?" (PDF - Dépliant Association Prévention Routière et Assurance Prévention)

L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...