Vous êtes ici

12/10/2021

Comment réagir en cas d'aléa naturel ?

30 inondations, 1 épisode de sécheresse, 24 tornades, 21 tempêtes...en 2020, notre pays a été touché par d'importants aléas naturels.

Pour se protéger lorsqu'un aléa naturel survient, voici les bons comportements à adopter. Cet article a été rédigé en partenariat avec la MRN (Mission Risques Naturels).

Un aléa naturel est un phénomène d’origine naturelle plus ou moins prévisible auquel sont exposés des personnes et/ou des biens. Il peut être plus ou moins violent et potentiellement dangereux sur les plans humains, économiques et/ou environnementaux.

S’informer et se préparer en amont d’un aléa naturel

Renseignez-vous

Auprès de votre mairie ou  de votre préfecture pour connaître l’historique de votre région :

  • Inondation, feux de forêt, tempêtes, cyclone... Êtes-vous dans une zone à risque ?
  • Des actions de prévention sont-elles menées sur votre commune ?

De manière générale sur des sites internet dédiés :

Soyez attentif aux informations de vigilance et d’alerte

Informations de vigilance

Informations d’alerte

En cas d’aléa naturel, l’alerte peut être transmise par différents canaux :

  • Les radios locales via la radio ou leurs applications mobiles
  • Les sirènes du Réseau National d’Alerte (connues pour retentir tous les premiers mercredis du mois)
  • Les SMS (automates d’appel ou « cell broadcast », services d’assurance)
  • Le compte Twitter dédié du ministère de l’Intérieur @Beauveau_Alerte et celui de votre préfecture

Se préparer à l'arrivée d'un aléa naturel

En zone de risque inondation : 

  • Pour les habitations de plain-pied : aménagement d'une zone de refuge dans les combles, un grenier ou au-dessus d’un garage.
  • Prévoir une fenêtre ou une trappe dans le toit pour permettre une évacuation.
  • Installer cette zone de refuge au-dessus du niveau de la plus haute crue constatée (information disponible auprès de la mairie ou dans le Plan de Prévention du Risque Inondation).
  • Pour le reste de la maison : prévoir des éléments pour surélever les meubles, ainsi que des sacs de sable ou des batardeaux pour limiter l’intrusion d’eau.

En zone de risque feu de forêt :

  • Éviter tous éléments en plastique sur les ouvertures et la façade (comme du PVC pour les volets et la gouttière)
  • Nettoyer régulièrement la façade, la toiture et les gouttières afin d’éviter l’accumulation des débris combustibles (feuilles ou aiguilles)
  • Prévoir des volets pour occulter les ouvertures de préférence des volets en bois massif de plus de 2 cm d’épaisseur.
  • Éloigner les combustibles de l’habitation (réserve de bois, citernes et bombonnes de gaz ou de fioul).
  • Prévoir des grillages fins pour occulter les bouches d’aération.
  • Vérifier l’étanchéité des ouvertures à la fumée

En zone de risque tempête ou cyclone : 

  • Veillez à ce que votre habitation constitue un abri sûr : votre logement doit être solide et répondre, le cas échéant, aux normes de constructions anti-cycloniques.
  • Si votre abri est sûr, aménagez votre pièce refuge avec un petit espace et le moins d’ouvertures possibles (portes ou fenêtres) pour vous y mettre à l’abri pendant la crise. Il est conseillé de ne pas se réfugier à l’étage.
  • Pensez aussi au risque inondation si votre logement est proche d'un cours d'eau ou de la mer.

 

Les objets essentiels à prévoir :

  • Kit d’urgence avec eau, trousse médicale, double des clés de la maison et de la voiture, nourriture : Le guide de préparation de ce kit est disponible à ce lien.
  • Une radio avec des piles de rechange : écoutez Radio France, France Info, France Bleu...
  • Groupe électrogène pour vous éclairer, utiliser des appareils électriques. Aérez le local où il se situe pour limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone.
  • Tissu de couleur vive ou lampe de poche pour signaler votre présence. 
  • Vêtements chauds et couvertures de survie.
  • Réserve d’eau et de nourriture pour être en mesure d’assurer vos besoins essentiels plusieurs heures.
  • Mettez à l’abri le matériel d’arrosage et gardez-le à portée de main en cas d’incendie.

TÉLÉPHONE PORTABLE : LE COUTEAU-SUISSE DE L’URGENCE 

  • Accéder facilement aux informations utiles (kit d’urgence, documents numérisés, numéros d’urgence programmés...)
  • Suivre l’évolution de la situation via la radio et les réseaux sociaux dédiés
  • Vous signaler via sa lampe de poche
  • Ne pas oublier degarder chargée une batterie externe

Limiter les conséquences d'un aléa naturel

Avant la crise 

  • Sauf demande particulière des autorités, n’allez pas chercher les enfants à l’école, c’est l’école qui s’occupe d’eux dans le cadre d’un Plan Particulier de Mise en Sûreté.
  • Coupez votre ventilation, votre compteur électrique et votre compteur à gaz.
  • Si vous n’avez pas d’endroit  où vous mettre à l’abri, évacuez rapidement les lieux et/ou rejoignez le centre d'hébergement identifié en amont.
  • Mettez à l’abri les mobiliers de jardin, les poubelles et autres équipements volatiles ou combustibles : ils peuvent prendre feu en cas d’incendie, ou devenir des projectiles en cas de tempête ou cyclone. 
  • Vérifiez qu’il n’y a pas de bouteilles de gaz ou de bidons de liquides inflammables oubliés à proximité de votre maison. Ils peuvent être immergés, le cas échéant, dans votre piscine, afin de les protéger des effets thermiques. 
  • Fermez les portes, les fenêtres, les soupiraux et les aérations et protégez-les avec vos volets ou des planches. 
  • Assurez-vous que l’accès pour les secours est dégagé.
  • Pensez à vos voisins  et vérifiez que les personnes âgées ou handicapées ont pris leurs dispositions.

Pendant la crise 

Se conformer aux consignes des autorités. Si elles vous demandent de quitter les lieux, emportez votre kit d'urgence.
 

À défaut de consignes :

  • Se mettre à l’abri dans un bâtiment et ne pas quitter les lieux.
  • Se tenir à l’écart des vitres pour éviter les projections de verre en cas de bris. 
  • Se diriger vers sa zone de refuge adaptée à l’aléa.
  • Ne pas aller chercher sa voiture.
  • Ne pas toucher les fils électriques tombés à terre.
  • Ne pas téléphoner inutilement.

Après la crise

  • Faites avec prudence l’état des lieux de votre habitation.
  • Contactez des professionnels ou les fournisseurs d'énergie pour remettre en état votre habitation et rétablir l’eau, l’électricité et le gaz.
  • Pour tout savoir sur l’indemnisation à la suite d’un aléa naturel,consultez le site de la Fédération Française de l’Assurance.

 

Cet article n’est pas exhaustif. Au-delà de ces consignes générales, il est important d’être informé des consignes spécifiques, pour chaque aléa, disponibles sur ce lien.

Testez vos connaissances sur notre quiz

L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...