Vous êtes ici

14/12/2021

Comment réagir en cas de séisme ou de tsunami ?

On compte en moyenne une trentaine de séismes ressentis par la population chaque année en France. En novembre 2019, le séisme du Teil a causé des dommages estimés par France Assureurs à 261 millions d’euros.

Un séisme ou un tremblement de terre est une secousse ou une série de secousses du sol résultant de la fracturation des roches en profondeur. Sa survenue n'est pas prédictible, il faut toujours être prêt si vous vivez dans une région exposée.

Sur le littoral ou près d'un lac, le mouvement du sol entraîné par un séisme peut créer, après un laps de temps parfois court, un tsunami : une ou plusieurs vagues qui pénètrent violemment sur le territoire.

S’informer et se préparer en amont d’un séisme ou d'un tsunami

Renseignez-vous

Auprès de votre mairie ou de votre préfecture pour connaître l'historique de votre région :

  • Êtes-vous dans une zone particulièrement exposée aux risques sismiques ?
  • Des actions de prévention sont-elles menées sur votre commune ?
  • Consultez en ligne ou auprès de votre mairie le Plan de prévention des risques sismiques.

De manière générale sur des sites internet dédiés :

Complétez votre plan familial de mise en sécurité. Il est important de familiariser tous les membres de votre foyer à ce dispositif.

Vérifiez et adaptez votre maison pour en faire un refuge sûr

Les règles à respecter

  • Vérifiez avec un professionnel que votre habitation répond bien aux normes parasismiques en vigueur.
  • Fixez les meubles et les appareils électroménagers lourds aux murs afin qu'ils ne tombent pas lors des secousses. Sécurisez les éléments accrochés aux murs (tableaux, miroirs, etc.).
  • Installez des loquets aux tiroirs et aux portes des placards pour les empêcher de s'ouvrir.
  • Rangez les produits inflammables pour éviter qu'ils se déversent.
  • Repérez les compteurs de gaz et d’électricité pour pouvoir les couper rapidement si besoin.
  • Repérez les zones d'abri dans chaque pièce de votre maison :
    • un mur porteur ou autre structure ;
    • un espace vide avec peu de meubles ;
    • un meuble solide comme une table.

Les objets essentiels à prévoir

  • Kit d’urgence avec eau, trousse médicale, double des clés de la maison et de la voiture, nourriture… Téléchargez le guide de préparation sur le site du gouvernement.
  • Tissu de couleur vive ou lampe de poche : pour signaler votre présence.
  • Une radio avec des piles de rechange : écoutez Radio France, France Info, France Bleu…
  • Des chaussures de sécurité ou à défaut des chaussures fermées pour ne pas être blessé.

Téléphone portable : le couteau-suisse de l’urgence

  • Ne pas oublier de garder chargée une batterie externe.
  • Accéder facilement aux informations utiles (kit d’urgence, documents numérisés, numéros d’urgence programmés…).
  • Vous signaler via votre lampe de poche.
  • Suivre l’évolution de la situation via la radio et les réseaux sociaux dédiés.

 

Limiter les conséquences d'un séisme

Pendant la crise

Sauf demande particulière, n'allez pas chercher les enfants à l'école, c'est l'école qui s'occupe d'eux dans le cadre d'un Plan Particulier de Mise en Sûreté.

A défaut de consignes :

Vous êtes à l'intérieur :

  • Réfugiez-vous dans une zone d'abri pré-identifiée puis protégez en priorité votre tête et votre poitrine. Restez à l'abri et ne bougez pas pendant la durée du séisme.
  • Tenez-vous à l'écart des vitres pour éviter les projections de verre en cas de bris.
  • N'utilisez pas l'ascenseur.
  • Sortez du bâtiment uniquement si vous êtes à proximité immédiate d'une sortie et éloignez-vous.

Vous êtes à l'extérieur :

  • N'approchez pas des bâtiments, des arbres ou des poteaux électriques.

Si vous vous faites surprendre par un séisme alors que vous êtes en voiture :

  • Évitez les ponts et arrêtez-vous sur le bas-côté de la route, loin d'arbres, pylônes ou équipements susceptibles de tomber sur le véhicule.
  • Allumez vos feux de détresse et restez dans votre véhicule. Ne sortez pas avant la fin des secousses.

Après une première secousse, méfiez-vous des répliques.

 

Après la crise

Vous êtes à l'intérieur :

  • N'empruntez pas l'ascenseur.
  • Coupez votre compteur électrique et votre compteur de gaz.
  • Soyez vigilant aux fuites de gaz. Les départs d'incendie sont courants à la suite d'un séisme.
  • Ne buvez pas l'eau du robinet, préférez l'eau en bouteille.
  • Sortez du bâtiment où vous avez trouvé refuge et éloignez-vous avec votre kit d'urgence.

Vous êtes à l'extérieur :

  • Ne rentrez pas dans un bâtiment à la suite d'un séisme sans les consignes des autorités, par risque de répliques.
  • Éloignez-vous des pentes instables par risque de glissement de terrain.
  • Ne prenez votre voiture que si les routes sont annoncées comme praticables par les autorités. Si des fils électriques sont tombés sur votre véhicule, n'essayez pas de sortir. Attendez les secours !
  • Ne touchez pas les fils électriques tombés à terre.
  • Éloignez-vous du littoral et rejoignez un endroit en hauteur si vous êtes exposé à un risque de tsunami.

Dans tous les cas : ne téléphonez pas inutilement afin de laisser les lignes libres pour les secours, sauf pour demander vous-même de l'aide.

 

Après le séisme... le tsunami

Reconnaître un tsunami :

  • Vous observez que l'eau se retire brusquement sur une étendue inhabituellement importante.
  • Vous entendez un bruit.

Attention ! Un tsunami peut tout de même survenir sans ces signes annonciateurs. En cas de séisme ressenti proche du littoral ou d'un lac, éloignez-vous et rejoignez un endroit en hauteur !

Renseignez-vous

Informations de vigilance :

  • Consultez les plans d'évacuation tsunami auprès de votre mairie pour identifier les sites refuges.
  • Attention : le plan d'évacuation tsunami peut être différent du plan d'évacuation submersion marine.

Informations d'alerte :

Pendant la crise

  • Dirigez-vous vers les étages si vous êtes dans un bâtiment solide.
  • Ne téléphonez pas inutilement afin de laisser les lignes libres pour les secours.
  • N'utilisez en aucun cas la voiture.
  • Rejoignez les hauteurs à pied et éloignez-vous du littoral.
  • Suivez la signalétique mise en place par certaines communes.

Attention ! Même une vague de tsunami de faible hauteur peut être meurtrière du fait de sa grande vitesse et de la quantité d'eau qu'elle génère.

Après la crise

Contactez, dès que la situation vous le permet, votre assureur et ses services d'assistance éventuels selon votre garantie.

Pour tout savoir sur l'indemnisation suite à un séisme et/ou un tsunami, consultez le site de France Assureurs :

L'assurance des séismes

Inondations : l’indemnisation en cas de catastrophe naturelle

Sources

Résif
Rapport Fédération Française de l'Assurance / Mission Risques Naturels - "L'assurance des événements naturels en 2019"

L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association de France Assureurs qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé, aléas naturels...