Vous êtes ici

06/10/2021

Comment réagir en cas de tempête ou de cyclone ?

Entre 2006 et 2020, 17 tempêtes remarquables ont touché le territoire métropolitain français. Elles ont fait 16 victimes et une vingtaine de blessés. Pour se protéger lorsque les risques de tempête ou de cyclone surviennent, voici les bons comportements à adopter. Cet article a été rédigé en partenariat avec la MRN (Mission Risques Naturels).

Une tempête est un phénomène météorologique violent caractérisé par des vents rapides et des précipitations intenses. Elle peut être accompagnée d'orages, de grêle et de tornades. Sur le littoral, les vents violents peuvent causer des vagues très dangereuses.

 

Le cyclone est un phénomène tourbillonnaire de grande échelle qui naît dans les zones océaniques chaudes. Il est caractérisé par des pluies diluviennes et des vents très violents.

S’informer et se préparer en amont d’une tempête ou d’un cyclone

Renseignez-vous

Auprès de votre mairie ou de votre préfecture pour connaître l’historique de la région :

  • Êtes-vous dans une zone particulièrement exposée ?
  • Votre habitation a-t-elle déjà été endommagée par des tempêtes ou cyclones ?
  • A savoir : plus votre logement est situé en hauteur, plus l’intensité du vent risque d’être forte.

De manière générale sur des sites internet dédiés :

 

Soyez attentif aux informations de vigilance et d’alerte

Informations de vigilance

Météo France attribue différents niveaux de vigilance aux tempêtes et cyclones.

Source : Météo France et préfecture de la Réunion

 

Informations d’alerte

En cas de cyclone ou de tempête, l’alerte peut être transmise par différents canaux :

  • Les radios locales via la radio ou leurs applications mobiles.
  • Les sirènes du Réseau National d’Alerte (connues pour retentir tous les premiers mercredis du mois).
  • Les SMS (automates d’appel ou "cell broadcast", services d’assurance).
  • Le compte Twitter dédié du Ministère de l’Intérieur @Beauvau_Alerte et celui de votre préfecture.

 

Se préparer à l’arrivée d’une tempête ou un cyclone

Les règles à respecter

Veillez à ce que votre habitation constitue un abri sûr. Votre logement doit être solide et répondre, le cas échéant, aux normes de constructions anti cycloniques. De plus si vous êtes proche d’un cours d’eau ou de la mer, votre abri risque d’être inondé. Si votre abri n’est pas sûr, rejoignez le centre d’hébergement que vous avez identifié en amont.

Si votre abri est sûr, aménagez une pièce refuge avec un petit espace et le moins d’ouvertures possibles (portes ou fenêtres) pour vous y mettre à l’abri pendant la crise. Il est conseillé de ne pas se réfugier à l’étage.

Si vous êtes dans une zone exposée aux cyclones et sans refuge sûr, renseignez-vous auprès de votre commune pour connaître votre centre d’hébergement en cas d’évacuation.

Les objets essentiels à prévoir :

  • Kit d’urgence avec eau, trousse médicale, double des clés de la maison et de la voiture, nourriture… Téléchargez le guide de préparation sur le site du gouvernement.
  • Tissu de couleur vive ou lampe de poche : pour signaler votre présence.
  • Une radio avec des piles de rechange : écoutez Radio France, France Info, France Bleu…
  • Réserve d'eau et de nourriture pour être en mesure d'assurer vos besoins essentiels plusieurs heures.

Téléphone portable : le couteau-suisse de l’urgence

  • Ne pas oublier de garder chargée une batterie externe.
  • Accéder facilement aux informations utiles (kit d’urgence, documents numérisés, numéros d’urgence programmés…).
  • Vous signaler via sa lampe de poche.
  • Suivre l’évolution de la situation via la radio et les réseaux sociaux dédiés.

Par ailleurs, pensez également à établir une liste des biens : papiers personnels, factures, photos, actes notariés… Il est conseillé de numériser en amont ces papiers importants et de les sauvegarder dans un drive accessible d’où que vous soyez. Si ce n’est pas possible, rangez-les à l’abri.

Limiter les conséquences d’une tempête ou d’un cyclone

Se mettre en sécurité et protéger son foyer

Avant la crise :

  • Sauf demande particulière des autorités, n’allez pas chercher les enfants à l’école, c’est l’école qui s’occupe d’eux dans le cadre d’un PPMS1.
  • Coupez votre ventilation, votre compteur électrique et votre compteur à gaz.
  • Mettez à l’abri les mobiliers de jardin, les poubelles et autres équipements volatiles, ils peuvent devenir de véritables projectiles avec le vent.
  • Bloquez/amarrez les portails et portillons dans une position les empêchant de battre, de s’arracher ou de s’envoler
  • Assurez-vous que l’accès pour les secours est dégagé.
  • Fermez les portes, les fenêtres, les soupiraux et les aérations et protégez-les en rabattant vos volets ou en disposant des planches.
  • Calfeutrez toutes les entrées d’air, les portes et les fenêtres.
  • Pensez à vos voisins et vérifiez que les personnes âgées ou handicapées ont pris leurs dispositions.

Pendant la crise :

  • Mettez-vous à l’abri dans votre maison en emportant votre kit d’urgence ou à défaut dans le bâtiment en dur le plus proche.
  • Ne téléphonez pas inutilement afin de laisser les lignes libres pour les secours, sauf pour demander vous-même de l’aide.
  • Tenez-vous à l’écart des vitres pour éviter les projections de verre en cas de bris.
  • Ne sortez que lorsque les autorités vous y invitent. A l'extérieur, vous courez le risque de recevoir des projectiles (tuiles, branches, palissades…) qui pourraient vous blesser gravement.

Si vous vous faites surprendre par une tempête alors que vous êtes en voiture :

  • Arrêtez-vous sur le bas-côté de la route, loin d’arbres, pylônes ou équipements susceptibles de tomber sur le véhicule et des zones bordant les cours d’eau pouvant être inondées. Allumez vos feux de détresse pour signaler votre présence et appelez ensuite les secours.

En cas de cyclone, méfiez-vous du calme trompeur pendant le passage de l’œil d’un cyclone : dès qu’il sera passé, les éléments vont à nouveau se déchaîner. Cette accalmie peut durer plus d’une trentaine de minutes.

Les tornades : violentes et imprévisibles

Contrairement à la tempête et au cyclone, ce phénomène est soudain et ne permet souvent pas de s’y préparer en amont.

La tornade est un phénomène tourbillonnaire bref et localisé qui peut survenir sur tout le territoire français (en moyenne, 50 tornades par an). En cas d’orage, elles peuvent survenir brusquement et être accompagnés de grêle, d'éclairs et de fortes précipitations.

  • Si vous êtes à proximité d’un abri sûr, réfugiez-vous-y, fermez toutes les ouvertures et éloignez-vous des vitres.
  • Si vous n’êtes pas à proximité d’un abri sûr, éloignez-vous des arbres, des lampadaires, des mobiliers de jardin, des palissades et tous éléments susceptibles d'être protégés. Ensuite réfugiez-vous dans un fossé. 

Après la crise :

  • Ne buvez pas l'eau du robinet, préférez l'eau en bouteille.
  • Ne touchez pas les fils électriques tombés à terre.
  • Ne franchissez une zone inondée en aucun cas.
  • Ne prenez votre voiture que si les routes sont annoncées comme praticables par les autorités.
  • Contactez rapidement votre assureur et ses services d’assistance éventuels selon votre garantie.

Pour tout savoir sur l’indemnisation suite à une tempête ou un cyclone, consultez le site de la Fédération Française de l’Assurance :

Tempête : garantie et indemnisation | Fédération Française de l'Assurance

Cyclone : l’indemnisation des dommages | Fédération Française de l'Assurance

 

 


1 Plan Particulier de Mise en Sûreté

Sources

L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...