Vous êtes ici

01/04/2022

Pourquoi se faire vacciner ?

L'objectif de la vaccination est de nous protéger de certaines maladies infectieuses qui peuvent être graves voire mortelles (la rougeole, le tétanos, la méningite, etc.). Pourquoi et quand se faire vacciner ? Pourquoi certaines vaccinations sont-elles obligatoires et d'autres seulement recommandées ? Quelles sont les recommandations en matière de vaccination ?

La vaccination : pourquoi et comment ?

La vaccination : en se protégeant soi-même, on protège aussi les autres

La vaccination est un geste de prévention indispensable qui a un double intérêt :

  • se protéger soi-même de certaines maladies infectieuses qui peuvent être dangereuses, voire mortelles dans certains cas,
  • éviter de transmettre l’infection dans la collectivité.

En évitant de s’infecter soi-même, on évite de contaminer les autres. En étant soi-même vacciné, on protège ses proches et on participe à la lutte contre les épidémies. 

N’oubliez pas, les personnes qui refusent de se vacciner, ou de vacciner leurs enfants, vivent dans la sécurité assurée par la vaccination des autres.

Les mécanismes de la vaccination

La vaccination consiste à introduire dans l’organisme, soit par la bouche, soit par une injection, une préparation dérivée d’un agent infectieux spécifique, un virus ou une bactérie.

Cette vaccination nous protège en stimulant les défenses de notre organisme vis-à-vis de ce virus ou de cette bactérie. L’organisme garde ensuite en mémoire ce système de défense. S’il vient à rencontrer à nouveau le virus ou la bactérie en question, il est prêt à combattre rapidement l’infection et se protège ainsi de la maladie.

La vaccination : des rappels réguliers sont souvent nécessaires

Pour chaque vaccination, n’oubliez pas :

  • de respecter le nombre et les intervalles entre les injections,
  • de faire inscrire par le médecin, le nom du vaccin, le numéro du lot et la date de vaccination.

La vaccination, dès les premiers mois de la vie

Certains vaccins peuvent être faits dès l’âge de 2 mois : diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hépatite B, Hæmophilus, pneumocoques, et parfois à la naissance : BCG pour les enfants à risque de tuberculose.

La vaccination, tout au long de la vie

Pour acquérir une immunité de base, plusieurs injections sont souvent nécessaires. Par la suite, certains vaccins nécessitent des rappels réguliers afin de maintenir une protection suffisante et durable. Pour certains vaccins spécifiques, comme celui contre la grippe par exemple, la vaccination est recommandée chaque année pour les personnes à risques et pour toutes les personnes de 65 ans et plus. En effet, le virus de la grippe change un petit peu chaque année.

Les vaccinations obligatoires et les vaccinations recommandées

Depuis le 1er janvier 2018, le nombre et la nature des vaccinations obligatoires ou recommandées varient selon la date de naissance de la personne.

Pour les personnes nées APRÈS le 1er janvier 2018, onze vaccinations sont obligatoires, celles contre : 

  • la coqueluche,
  • la diphtérie,
  • l’Hæmophilus influenzae de type B (à l’origine de méningites graves),
  • l’hépatite B,
  • les méningocoques de type C (méningites),
  • les pneumocoques (responsables de méningites et d’infections généralisées),
  • la polyomyélite,
  • les oreillons, 
  • la rougeole,
  • la rubéole,
  • le tétanos.

Ces vaccinations sont exigées pour l’entrée en collectivité.

Les vaccinations vivement recommandées sont celles contre : 

  • la grippe,
  • les papillomavirus humains (HPV, responsables des cancers du col de l’utérus) chez les jeunes filles et, depuis 2020, les jeunes garçons,
  • la Covid-19.

Pour les personnes nées AVANT le 1er janvier 2018, les trois vaccins obligatoires sont ceux contre : 

  • la diphtérie,
  • le tétanos,
  • la poliomyélite.

Ces vaccinations sont exigées pour l’entrée en collectivité.

Les vaccinations vivement recommandées sont celles qui protègent contre :

  • la coqueluche,
  • la grippe,
  • l'Hæmophilus influenzae de type B,
  • l'hépatite B,
  • les méningocoques de type C (méningite),
  • les oreillons,
  • les papillomavirus humains (HPV, responsables des cancers du col de l’utérus) chez les jeunes filles et, depuis 2020, les jeunes garçons.
  • les pneumocoques,
  • la rougeole, 
  • la rubéole.

Depuis 2022, la  vaccination contre les infections invasives à méningocoques de sérogroupe B est recommandée chez l'ensemble des nourrissons dès l'âge de 2 mois et avant l'âge de 2 ans : 1re dose à l'âge de 3 mois, 2e dose à 5 mois et dose de rappel à 12 mois. Elle est également recommandée pour l'entourage familial des personnes à risque élevé d'infections à méningocoques.

De plus, depuis 2022, la vaccination contre la grippe saisonnière est désormais recommandée chez les professionnels exposés aux virus des porcs et des oiseaux dans le cadre professionnel, afin d'éviter la transmission des virus de la grippe humains à ces animaux.

Où et par qui se faire vacciner ?

La grande majorité des vaccinations est effectuée par les médecins généralistes et les pédiatres. <

Les vaccinations peuvent aussi se faire :

  • dans les centres de vaccination publics (la liste des centres où la vaccination est gratuite est disponible dans les mairies, les Agences régionales de santé (ARS) ou le Conseil départemental) ;
  • dans les centres de Protection maternelle et infantile (PMI) pour les enfants de moins de sept ans ;
  • dans les services de médecine du travail ;
  • dans les centres de vaccination pour les voyageurs ;
  • par les infirmiers et les pharmaciens d'officine pour le vaccin contre la grippe saisonnière ;
  • par les sages-femmes qui peuvent prescrire et réaliser certaines vaccinations.

Depuis 2018, si vous avez plus de 18 ans et que vous avez reçu un bon vous invitant à vous faire vacciner contre la grippe, vous pouvez retirer votre vaccin à la pharmacie sur simple présentation du bon de prise en charge et vous faire vacciner par le professionnel de santé de votre choix : infirmier (sans prescription médicale préalable), médecin, sage-femme (pour les femmes enceintes et l’entourage du nourrisson), et un pharmacien. Attention, les moins de 18 ans, les personnes obèses, les femmes enceintes ou les personnes qui côtoient un nourrisson doivent toujours voir leur médecin avant de se faire vacciner contre la grippe.

La vaccination contre la Covid-19 est fortement conseillée à toutes les personnes de 5 ans et plus, hors contre-indications. Depuis le 15 septembre 2021, cette vaccination est obligatoire pour :
  • tous les personnels (y compris administratifs) des établissements de santé, des établissements médico-sociaux (EHPAD, USLD, résidences autonomie, structures handicap avec ou sans hébergement et y compris non médicalisées), des établissements sociaux rattachés à un établissement de santé (LHSS, LAM, CSAPA, CAARUD, CLAT, CeGGID) ;
  • les aides à domicile intervenant auprès des personnes touchant l’APA ou la PCH, dans les services à domicile ou en tant que salariés des particuliers employeurs ;
  • les personnels des entreprises de transport sanitaire (y compris taxis conventionnés) ;
  • toutes professions du livre IV du Code de la santé publique, conventionnées ou non, et professions à usage de titres, ainsi que leurs salariés (par exemple, les secrétaires médicales ou les assistants dentaires) ;
  • tous les étudiants en santé ;
  • les SDIS-Pompiers (professionnels et volontaires) ;
  • les personnels des services de santé au travail.
L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association de France Assureurs qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé, aléas naturels...