Vous êtes ici

30/06/2016

Le squash, un sport de raquette exigeant et intense

Le squash est un sport qui peut se pratiquer en activité de loisirs ou en compétition. Pratiqué de manière intense, il sollicite fortement le système cardiovasculaire du fait de son rythme rapide et de l'endurance exigée. Les principales blessures provoquées par le squash concernent les épaules, les bras, les jambes, mais aussi les yeux.

Le squash, un excellent brûle-calories

Descendant du jeu de paume, ancêtre de tous les sports de raquette en salle, le squash est un sport d’intensité : une heure de squash de compétition peut brûler jusqu’à 900 kcal (calories) ! Les pratiquants de loisir consomment entre 400 et 500 kcal par heure, ce qui fait du squash l’un des sports les plus intenses en terme de dépense physique.

Ainsi, pour celles et ceux qui ont peu de temps à consacrer à la pratique sportive mais qui souhaite contrôler leur poids, le squash est une excellente alternative.

Les effets bénéfiques du squash sur la santé

Qu’il soit pratiqué en compétition ou pour les loisirs, le squash développe la souplesse, la vitesse et les réflexes. Parce qu’il exige des accélérations répétées et intenses et une capacité de récupération rapide, il améliore l’endurance. De plus, le squash sollicite beaucoup le cœur et les vaisseaux sanguins, ainsi que la capacité respiratoire.

Il est particulièrement recommandé aux personnes à la recherche d’une activité sportive qui leur permette de lutter contre le stress quotidien.

Bougez-vous assez ? Testez-vous avec notre quiz interactif et retrouvez des conseils simples et personnalisés pour être plus actif !

Faire le test

Les problèmes de santé liés à la pratique du squash

Au squash, les tendons sont souvent atteints. Des tendinites de l’épaule peuvent survenir chez un jeune joueur qui se surentraîne, comme chez un quadragénaire dont les tendons commencent à perdre leur souplesse. Ces tendinites peuvent se traduire par des douleurs qui se manifestent d’abord lors de l’entraînement puis deviennent, peu à peu, permanentes. Des entorses peuvent également se produire au niveau de la cheville ou du genou.

Les muscles des jambes sont très sollicités. Les déchirures et les claquages des muscles situés derrière les mollets peuvent survenir, provoquant une douleur aiguë. Le même type de déchirure peut se produire au niveau des muscles situés à l’arrière des cuisses.

Sans lunettes de protection, les yeux sont exposés à être frappés par la balle, ce qui peut entraîner des lésions.

Prévenir les accidents de squash

  • Comme pour de très nombreux sports, la première précaution consiste à suivre des cours. Acquérir une bonne technique et de bons gestes prévient mieux les tendinites et les problèmes musculaires que tout autre mesure de prévention.
  • L’échauffement suivi d’étirements est la préparation indispensable à tout entraînement ou match. Courir et sautiller amorce le travail des systèmes cardiovasculaire et respiratoire. Quant aux étirements, ils préparent les muscles et les articulations à l’effort. Il est bien de terminer l’échauffement en effectuant de manière douce des revers, des services, des coups droits, etc.
  • Pour éviter les entorses de la cheville, il existe des bandes de protection élastiques adhésives ou cohésives (strapping) qui limitent les mouvements sur les côtés.

 

L'assurance de vos activités sportives : en savoir plus sur le site de la Fédération Française de l'Assurance

Sources

Fédération française de squash
Médicosport Santé, Comité national olympique et sportif français, 2015

 

L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...