Vous êtes ici

17/05/2013

Permis de conduire pour moto : quelles formations suivre ?

La conduite d’un deux-roues est possible dès l’âge de 14 ans. Toutefois, différents permis moto donnent accès à des cylindrées plus ou moins élevées. Zoom sur la formation moto adaptée à son besoin !

Comment obtenir le permis de conduire moto ?

Le permis de conduire moto est semblable au permis de conduire voiture. Pour conduire en toute légalité une moto, plusieurs examens sont à réussir :

  • Une épreuve théorique moto (ETM) : depuis le 1er mars 2020, il ne s'agit plus du Code de la route automobile. Une épreuve théorique spécifique moto, un "code moto", est instaurée pour les permis A1 et A2. Elle comprend 40 questions à choix multiples sous forme d'images fixes et de vidéos. Il faut répondre correctement à au moins 35 questions pour réussir l'épreuve.
  • Une épreuve pratique hors circulation : aussi appelé "le plateau", cet examen permet l'enchaînement de 6 manoeuvres : 3 de maîtrise de la moto à allure réduite, et 3 à allure plus élevée.
  • Enfin, une épreuve pratique en circulation : cet examen final consiste à conduire une moto en situation réelle de circulation pendant 40 minutes. 21 points (sur 27) sont nécessaire pour réussir cette épreuve.

En 2019, 613 motocyclistes sont décédés à la suite d'un accident sur les routes de France. Représentant 1,6% du trafic routier, les motards comptent pour 19% des tués. Le risque d'être tué est donc 22 fois supérieur au guidon d'une moto qu'au volant d'une voiture.

Différents permis de conduire selon la catégorie de motos

Il existe différents permis de conduire pour moto, qui permettent de conduire une catégorie spécifique de motos.

Permis AM (< 4 kW)

Le permis AM permet de conduire des deux-roues dont la cylindrée ne dépasse pas 50 cm3 et la vitesse maximale 45km/h. La puissance maximale ne doit pas dépasser 4 kW, soit 5,4 chevaux.
Il est accessible aux personnes âgées de 14 ans minimum, en possession de l’ASSR de niveau 1 ou 2.

Permis A1 (< 11 kW)

Le permis A1 autorise les titulaires à conduire des motos dont la cylindrée est comprise entre 50 et 125 cm3 maximum. La puissance ne doit pas excéder 11 kW, soit 15 chevaux.
Ce permis est accessible aux personnes âgées de 16 ans minimum.

Permis A2 (< 35 kW)

Le permis A2 est destiné aux motos avec ou sans side-car d’une puissance inférieure ou égale à 35 KW (47,55 chevaux) et d’un rapport puissance/poids inférieur ou égal à 0,2 kW/kg.
Ce permis est accessible aux personnes âgées de 18 ans minimum

Permis A (> 35 kW)

Les détenteurs du permis A peuvent conduire des motos avec ou sans side-car d’une puissance inférieure à 73,6 kW, ainsi que des tricycles sans limitation de puissance et des quadricycles à moteur d’une puissance de 15 kW maximum.
Depuis le 2 juin 2016, tout nouveau candidat au permis moto A doit obligatoirement passer le permis A2, quel que soit son âge. Après 2 ans en 35kW, le candidat peut passer une formation complémentaire de 7 heures pour obtenir le permis A. Il s’agit de « l’accès progressif à la puissance ».

Le permis B ne suffit plus pour conduire un scooter de 125cm3
Depuis janvier 2011, tous les titulaires du permis B depuis au moins deux ans doivent suivre une formation de 7 heures s’ils souhaitent conduire un deux-roues motorisé de 125cm3 maximum ou un tricycle à moteur de plus de 15kW.
Cependant, cette formation n’est pas obligatoire pour les titulaires du permis B ayant conduit un deux-roues dans les 5 dernières années avant 2011 et pouvant justifier d’une assurance.
Pour les autres titulaires du permis B, cette formation est dispensée par un établissement ou une association agréés. Elle comprend un module théorique sur l’appréhension des dangers, un module hors circulation pour découvrir le véhicule et un module en circulation (en et hors agglomération).

[QUIZ] Connaissez-vous les permis deux-roues motorisé ? Testez-vous et apprenez tout ce qu'il y a à savoir grâce à notre quiz !

 

Être conforme à la réglementation des deux-roues

Ne pas oublier de s’assurer

L’assurance obligatoire ou "assurance au tiers" désigne l’assurance en responsabilité civile. En cas d’accident, elle indemnise les dommages causés aux autres usagers et aux éventuels passagers du véhicule. Cependant, si l’accident est de la responsabilité du conducteur ou si celui-ci est seul en cause, l’assurance ne couvre pas les dommages subis (matériels et/ou corporels). Pour cela, il faut souscrire une assurance du conducteur (pour dommages corporels) et une formule tous risques (dommages matériels).

Testez vos connaissances sur l'assurance des deux-motorisés grâce à notre quiz

Conduire sans permis deux-roues est un délit

La sanction peut aller jusqu’à 1 an de prison et 15 000 € d'amende.

 

Accident, vol, garanties, location, indemnisation, assistance... Retrouvez toutes les informations sur l'assurance de votre deux-roues motorisé sur le site de la Fédération Française de l'Assurance.

 

Retrouvez toutes les infos sur le permis deux-roues motorisé (permis AM, A1, A2, A, détail des épreuves...) sur notre site conduire-scooter-moto.fr.

Sources

Ministère de l’Intérieur - Communiqués

L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...