Vous êtes ici

29/07/2020

Au volant d’un camping-car en toute sécurité

Qu'est-ce qu'un camping-car ? Quel permis faut-il passer pour en conduire un ? Quelle assurance doit-on souscrire ? Comment conduire un camping-car en toute sécurité ? Nos réponses.

Un camping-car, c’est un véhicule automobile habitable ou autocaravane. La classification des véhicules par catégorie, définie par la directive européenne 2001/116/CE du 20 décembre 2001, intègre le camping-car dans la catégorie M1 (véhicules de transports de passagers comportant 9 places assises). Ne prenant pas en compte le PTAC (poids) du véhicule, elle désigne les véhicules de moins et de plus de 3,5 tonnes.

Quel permis pour conduire un camping-car ?

  • Camping-car de moins de 3,5 tonnes (et possiblement une remorque de moins de 750kg) : Permis B
  • Camping-car de moins de 3,5 tonnes avec une remorque de plus de 750 kg mais dont l’ensemble ne dépasse pas les 4 250 kg :  Permis B et passer une formation de 7 heures pour obtenir la mention B96.
  • L’ensemble camping-car de moins de 3,5 tonnes+ remorque dépasse les 4 250 kg : Permis BE.
  • Camping-car compris entre 3,5 tonnes et 7,5 tonnes (et possiblement une remorque de moins de 750 kg) :  Permis C1.
  • Camping-car compris entre 3,5 tonnes et 7,5 tonnes et une remorque de plus de 750 kg : Permis C1E.

Permis de conduire à points : consulter notre article

Quelle assurance pour un camping-car ?

Selon la loi, il est obligatoire de souscrire un contrat d’assurance camping-car pour la responsabilité civile, en effet, il s’agit d’un VTM (véhicule terrestre à moteur) comme un autre. Il existe des contrats spécifiques pour ce genre de véhicule avec la possibilité d’ajouter des garanties facultatives : objets transportés, vol et incendie, assistance, garantie du conducteur, bris de glace, dommages tous accidents.

Pour les locations de camping-car que ce soit par un loueur professionnel ou entre particuliers, il faut bien vérifier ce qui est prévu en termes d’assurance dans le contrat de location et si des conditions particulières sont précisées (âge minimum, ancienneté du permis etc). Là encore, il peut être opportun de souscrire des garanties pour couvrir les dommages que vous pourriez causer au véhicule. Certaines assurances proposent des contrats temporaires pour être couvert le temps du voyage.

Parallèlement à l’assurance du véhicule, d’autres garanties peuvent être nécessaire pour couvrir l’activité de camping : consulter le site de la Fédération Française de l'Assurance

Comment se conduit un camping-car ?

Si le camping-car fait plus de 3,5 tonnes, il est soumis à des limitations de vitesse particulières :

  • 110 km/h sur autoroutes
  • 100 km/h sur routes à deux chaussées séparées d’un terre-plein central
  • 80 km/h sur les autres routes

Il est aussi soumis à certains contournements liés au poids (centre-ville interdit, dépassement, distance de sécurité…), il ne peut pas rouler sur la voie la plus à gauche sur une route de plus de deux voies s’il dépasse les sept mètres de longueur ou si c’est un poids lourd. Il faut bien penser que plus le véhicule est lourd, plus la distance de freinage est longue : les distances de sécurité doivent être allongées.

Respecter les distances de sécurité sauve des vies

Il faut aussi éviter de circuler en convoi en camping-car et faciliter le dépassement aux véhicules qui suivent.

Au volant d’un camping-car toutes les règles du code de la route doivent bien entendu être respectées ainsi qu’avoir un comportement exemplaire.

Les risques du téléphone au volant

Attacher sa ceinture : un indispensable avant de démarrer la voiture

Conduite : les dangers de l'alcool

Fatigue et somnolence : risques et précautions au volant

L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...