Vous êtes ici

20/05/2020

Nouvel Observatoire des risques routiers et de la mobilité - On the road again

Le confinement a été l’occasion pour les Français de s’interroger sur leurs habitudes quotidiennes. Qu’en est-il de leur mobilité ? Le Nouvel Observatoire des Risques Routiers et de la Mobilité a étudié les déplacements des Français pendant le confinement et les changements durables auxquels ils aspirent. Cette analyse met en évidence un virage dans leur choix de mobilité à l’avenir.  

L’impact du confinement sur la mobilité des Français : moins de km …et plus de craintes

Le Nouvel Observatoire des Risques Routiers et de la Mobilité permet de confronter le déclaratif et le comportement réel des conducteurs via une application dédiée : "la communauté des éclaireurs". Ainsi l’étude de ces données pendant le confinement montre que le nombre de kilomètres parcourus a été divisé par 5. Autre enseignement, la majorité des déplacements sont des trajets de proximité : 42,3% des kilomètres parcourus ont été réalisés sur les routes départementales (vs 34,4% à la même période en 2019) et 28,2% en ville (vs 26,3% à la même période en 2019). La part des trajets sur autoroutes fortement diminué (29,5% vs 39,3%). Par ailleurs, la mobilité post-confinement suscite des inquiétudes auprès des Français : la moitié (55%) d’entre eux redoute la reprise du trafic (densité de la circulation, comportements dangereux, perte des réflexes) !

La marche à pied : grande gagnante de la mobilité post-confinement

Interrogés sur leur mobilité après le confinement, 58% des Français déclarent que la période qui s’achève aura un impact sur leurs modes de déplacements et souhaitent modifier durablement leurs habitudes. En raison des risques sanitaires, les transports en commun et autres modes de transports partagés (free floating, co-voiturage…) sont délaissés : 31 % des Français disent vouloir réduire leur utilisation après le confinement. Les Français se tournent donc vers les transports "individuels" et semblent vouloir adopter, par la même occasion, une mobilité durable. Ainsi, sur la première marche du podium, les Français plébiscitent la marche à pied : 24% des Français disent vouloir marcher davantage, vient ensuite la voiture pour 15% d’entre eux puis le vélo pour 13%. Si les habitants de grandes villes et d’Île-de-France se tournent plus volontiers vers la marche à pied, les jeunes et les actifs choisissent le vélo, l’engouement pour ces deux modes de déplacements doux est perceptible dans toutes les tailles de communes, y compris rurales.

Les conseils des associations de prévention

Pour les associations Prévention Routière et Assurance Prévention, il est essentiel de rappeler quelques conseils :

  • Redoubler de vigilance aux abords des nouveaux aménagements dédiés aux piétons et cyclistes
  • Se former et se protéger en cas d’utilisation d’un nouveau moyen de déplacements (trottinettes, vélos…)
  • Respecter les gestes barrières et emporter son kit de protection contre le virus (gel hydroalcoolique et masques)

Infographie On the road again

Méthodologie du Nouvel Observatoire des Risques Routiers et de la Mobilité

  • Une enquête réalisée en ligne entre le 8 et 10 mai 2020, auprès de 1 129 Français âgés de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, lieu de résidence, statut et catégorie socio-professionnelle.
  • Analyse des données enregistrées sur les dépla­cements, les vitesses, les comportements, les horaires, la météo ou l’infrastructure grâce au panel « les éclaireurs » (usagers de la route connectés à une application dédiée).

Téléchargez le communiqué de presse

Téléchargez l'infographie

L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...