Vous êtes ici

20/05/2021

Nouvel observatoire des risques routiers et de la mobilité - 1km à pied, ça use, ça use...

Les Français changent de voies : mythe ou réalité ? Un an après son enquête post-confinement, le Nouvel Observatoire des Risques Routiers et de la Mobilité a vérifié si les déclarations des Français en sortie de confinement le 11 mai dernier s’inscrivent dans la durée. Souvenons-nous, les données de mai 2020 mettaient en évidence un virage dans leur choix de mobilité à l’avenir : plus de marche, de vélo et de transports individuels. L’enquête menée au printemps 2021 confirme cette tendance sur le long terme.

La mobilité des Français après 1 an de crise, 3 confinements et 8 mois de couvre-feu

Le Nouvel Observatoire des Risques Routiers et de la Mobilité permet de confronter le déclaratif et le comportement réel des conducteurs via une application dédiée : « la communauté des éclaireurs ». Au total, depuis avril 2018, la communauté des éclaireurs a permis de recenser les données de plus de 166 000 heures de conduite couvrant plus de 3 591 000 km grâce à la participation de 1 473 conducteurs. Ainsi l’analyse des données démontre que le nombre de kilomètres parcourus en voiture a chuté de 24% entre la période mars 2019/février 2020 et la période mars2020/avril 2021. Un phénomène qui s’accentue le week-end avec -35% de trafic (contre -19% la semaine). La baisse du trafic en 2020 a eu des effets bénéfiques sur le risque routier puisque, le nombre de piétons tués, notamment, a baissé de 19% cette même année selon l’ONISR.

Des habitudes qui s’installent durablement

Interrogés sur leur mobilité depuis 1 an et sur leurs nouvelles habitudes, 44% des Français déclarent modifier durablement leur mobilité au profit de plus de marche et de vélo. Ainsi, 22% pensent marcher, et 12% utiliser leur vélo, plus souvent. Ces chiffres sont quasi similaires à ceux récoltés l’an dernier en sortie de confinement. Ainsi, tout porte à croire qu’il s’agit d’une tendance durable puisque les Français déclarant vouloir marcher plus évoquent plusieurs raisons de long terme : faire de l’exercice (79%), opter pour une alternative à la voiture (72%), limiter les petits trajets en voiture (61%) ou encore effectuer plus souvent leurs achats à pied (56%).

Les conseils des associations de prévention

Pour les associations Prévention Routière et Assurance Prévention, il est essentiel de rappeler quelques conseils pour un meilleur partage de la route :

Pour les automobilistes :

  • Ne jamais stationner ou s’arrêter sur un trottoir, sur un passage piéton (ni dans les 5 mètres avant celui-ci).

Pour les piétons :

  • Avant de traverser, se rendre visible et vérifier la distance et la vitesse des véhicules en approche.

apr2020-infographie-18-05-01.png

 

Méthodologie du Nouvel Observatoire des Risques Routiers et de la Mobilité

  • Une enquête réalisée en ligne entre le 21 et 24 mai 2021, auprès de 1 039 Français âgés de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, lieu de résidence, statut et catégorie socio-professionnelle. (enquête 2020 = 8 et 10 mai 2020).
  • Analyse des données enregistrées sur les déplacements, les vitesses, les comportements, les horaires, la météo ou l’infrastructure grâce au panel « les éclaireurs » (usagers de la route connectés à une application dédiée).

 

Télécharger le communiqué de presse

En savoir plus sur le Nouvel observatoire des Risques Routiers et de la Mobilité

L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...