Vous êtes ici

18/05/2020

Reprendre une activité physique et sportive après le confinement

Depuis le 11 mai, la reprise d'une activité physique en extérieur est possible à condition de respecter 10 mètres minimum entre deux personnes pour une activité physique intense et 5 mètres pour une activité modérée. Après deux mois de confinement, comment reprendre une Activité Phyique et Sportive ? Quelles précautions prendre ? Et si on a été touché par le Covid-19 y a-t-il des indications particulières ?

Le Professeur Jean-François Toussaint*, épidémiologiste et directeur de l’IRMES, répondait à cette question en avril lorsque nous l'avions interrogé sur ses recommandations pour permettre à chacun, adulte et enfant, de lutter au mieux contre la sédentarité :

Le maître-mot reste le plaisir ! Sélectionnez des activités qui vous plaisent. Après la période de confinement, si vous souhaitez reprendre une APS après une longue période d’inactivité ou bien si vous commencez une activité physique, il est préférable de réaliser un bilan médical.Pour débuter, il faudra vous équiper et adapter votre activité selon vos capacités physiques. Certaines activités comme la marche ou la course nécessitent seulement d’avoir des chaussures adéquates. De nombreuses offres existent, variées et adaptées à tous les publics. Si de bonnes habitudes ont été prises ou maintenues pendant le confinement, le plus important est de les conserver sur le long terme. En ritualisant par exemple le réveil musculaire en famille ou les étirements dynamiques de fin de journée. Cela peut être une bonne façon d’inscrire l’activité physique dans votre quotidien et de l’apprécier plus encore lorsque celle-ci sera possible sans restrictions à l’extérieur.

Enfin, si vous avez présenté des symptômes de Covid-19 ou avez été diagnostiqué porteur du coronavirus, l’essentiel est de rebâtir sa condition physique qui peut avoir souffert (même certains sportifs de haut niveau ont été touchés ; eux aussi s’y remettent progressivement dans le cadre de leur préparation liée à la reprise de la compétition). La reprise de l’activité doit être progressive et il faut être à l’écoute de son corps. En particulier si l’on a connu des complications, laisser le temps à son organisme de retrouver sa liberté de mouvement et de se réadapter à l’effort. Certains services hospitaliers vont sans doute proposer des possibilités de réhabilitation par le sport au cours de cette période.

 

Évaluer sa forme avant de reprendre le sport

En cas d’interruption sportive, il convient d’être prudent lors de la reprise. Deux cas de figures se présentent :

  • si vous avez plus de 45 ans, un bilan cardiaque s’impose d’emblée, comprenant un électrocardiogramme et un test d’effort, afin de s’assurer que votre cœur va parfaitement bien.
  • si vous avez moins de 45 ans, répondez au questionnaire de notre article et faites un test d’aptitude à l‘effort afin de savoir si vous devez ou non faire un bilan médical avant de reprendre le sport.

Bilan de forme, test d'aptitude... consultez notre article pour évaluer votre forme avant de reprendre une activité physique ou sportive

 

 

* Jean-François Toussaint est professeur de Physiologie à l’Université Paris Descartes et directeur de l’Institut de Recherche Biomédicale et d’Epidémiologie du Sport (IRMES). Il est président du Groupe Expert « Sport, Santé et Participation » de la Commission Européenne.

L'association des assureurs français

Assurance Prévention est l'association des assureurs de la Fédération Française de l'Assurance qui vous sensibilise aux risques du quotidien : route, maison, loisirs, santé...